Polar/thriller

Bilan lecture septembre 2019

72811825_693217481165577_1245932650649092096_n

Je ne fais pas systématiquement de bilan tous les mois mais septembre a certainement été le mois le plus éclectique avec de superbes lectures dont je me souviendrais ce qui est assez rare pour le souligner depuis le  mois de mai (Bilan lecture de mai : Exceptionnel !)

Pas d’abandon ce mois-ci mais j’ai décidé de vous en faire part dans les prochains bilans s’il y a lieu.
Les bilans font état de rappel mais c’est aussi une autre façon de parler des lectures que j’ai moins appréciées, parfois il n’y a pas matière ou le temps suffisant pour en faire une chronique, juste un avis peut suffire. Je préfère me consacrer aux articles des lectures que j’ai fortement appréciées. C’est un parti clairement pris, en n’enlève rien au fait que je reste sincère dans mon ressenti. 🙂

Voici les livres que j’ai lus et les liens des articles et aussi deux romans que je n’ai pas chroniqués sur le moment en fin d’article ( Le bal des folles et La Vie en chantier) .

Enjoy ! C’est parti !

♥Les Refuges, Jérôme Loubry♥ : Mon numéro 1 dans le genre thriller depuis bien longtemps, j’y repense encore, une deuxième relecture ne devrait même pas tarder, je vous le recommande les yeux fermés, Jérôme Loubry est talentueux !!

 » Vous allez vous rendre compte du talent dont il fait preuve en avançant ses pions un à un avant le véritable jeu de piste qui va vous abasourdir. »  

My Absolute Darling, Gabriel Tallent : C’est un coup de poing inattendu, et seul le temps le dira mais à mon sens My Absolute Darling est un GRAND ROMAN NOIR, Gabriel Tallent raconte un drame familial et social avec une écriture saisissante et visuelle. J’ai pris ma claque sur la profondeur de ce roman…

Lésions intimes, Christophe Royer : Premier thriller pour Christophe Royer et pas des moindres… un thriller à couper le souffle dans toute sa splendeur certes, l’auteur ne fait pas dans la demi-mesure même si je ressors globalement mitigée de cette lecture.

DISKØ, Mo MALØ: Si vous souhaitez lire un polar aussi enrichissant que divertissant, avec une plume dynamique lisez Diskø ! Croyez-moi l’auteur ne fait pas dans le réchauffé, aussi rythmé que surprenant, il faudra économiser votre souffle !

Le dernier Hyver, Fabrice Papillon : Je n’avais pas lu ce genre de bouquin depuis fort bien longtemps, on peut difficilement résumer le travail et l’histoire en quelques lignes, cela demande parfois une certaine attention mais jamais l’auteur ne m’a perdue dans cette histoire immersive, qui réunit le thriller scientifique, ésotérique et historique.

L’île du Diable, Nicolas Beuglet : Décidément je n’ai jamais les mêmes choses à dire, ni l’impression de me répéter à propos de ses thrillers, L’île du diable est à mon sens une histoire « transition » de  Sarah Geringën. Comme toujours Nicolas Beuglet est pertinent, ambitieux même si cette fois-ci, j’ai quelques réserves alors qu’il a encore toutes mes faveurs… So What ?

Le bal des folles de Victoria MAS : Un très bon primo roman qui se déroule à la fin 19ème siècle maîtrisé jusque dans sa chute, une écriture sobre et agréable qui mise aussi bien sur l’ambiance que j’attendais et ses femmes émouvantes, je suis vraiment  convaincue.

La Vie en chantier de Pete Fromm : Mon premier Pete Fromm et sûrement pas le dernier, lors de son passage à La grande librairie pour la parution de son dernier roman La Vie en chantier j’ai perçu une sensibilité humaniste à travers ses paroles : « On manque d’empathie dans le monde d’aujourd’hui » « on ne prend pas les autres en considération ».  Pete Fromm avec son écriture apporte aussi sa pudeur à son histoire au titre évocateur LA VIE EN CHANTIER ; bâtir,démolir, reconstruire. Le chantier de toute une vie…
La tonalité de ce roman tendait vers le dramatique, or la douloureuse histoire de Taz dévasté par le deuil et devant faire face à sa paternité est contée en finesse sans état d’âme suintant à toutes les pages, par un homme doté d’un regard bienveillant et empreint d’une sincérité pure mais par ses mots et les silences évocateurs.
La Vie en chantier est un de ces romans confidentiels sur la reconstruction, l’amour et l’espoir qu’on referme avec le sourire. 

Je vous retrouve très vite pour les prochaines lectures !

Vous pouvez me rejoindre sur Instagram : https://www.instagram.com/encoreunlivre/

3 commentaires sur “Bilan lecture septembre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s